Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

ECOLE NATIONALE DU GÉNIE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT DE STRASBOURG

ENGEES – STRASBOURG

ECOLE NATIONALE DU GÉNIE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT DE STRASBOURG

1 quai Koch
67000 Strasbourg

Téléphone : 03 88 24 82 82
contact@engees.unistra.fr

L’Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg est un établissement d’enseignement supérieur et de recherche dépendant du Ministère chargé de l’Agriculture, associé depuis 2015 à l ’Université de Strasbourg  préalablement associée comme école externe (depuis 2007).

Elle a pour vocation première de former des ingénieurs et des cadres dont les compétences s’exercent dans l’ensemble des métiers du cycle de l’eau  (préservation de la ressource, eau potable, assainissement, usages énergétique, industriel et agricole),mais aussi de la protection de l’environnement et l’aménagement durable du territoire (hydrosystèmes et autres milieux naturels, maîtrise des déchets), des risques naturels, de l’ingénierie, des équipements et des conseils dans ces domaines.


Métiers préparés

Pour les élèves-ingénieurs sous statut étudiant ou apprenti : environ 100 diplômés par an) :

  • bureaux d’études ou d’ingénieurs conseils,
  • sociétés de travaux publics (réseaux, stations de traitement d’eau potable, d’eaux usées…),
  • sociétés de gestion des services (service de distribution de l’eau, d’assainissement, gestion des déchets),
  • industries fabriquant des matériaux utilisés pour les réseaux collectifs.
  • collectivités locales (régions, départements, services techniques municipaux, syndicats intercommunaux),
  • organismes publics ou parapublics (agence de l’eau, sociétés d’équipement, sociétés d’économie mixte…).

Pour les élèves ingénieurs fonctionnaires 15 à 20 par an ces dernières années) : la plupart travaillent en tant qu’Ingénieurs de l’Agriculture et de l’Environnement dans les :

  • Directions Départementales des Territoires (DDT),
  • Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Certains d’entre eux occupent des emplois plus spécialisés dans :

  • des centres de recherche comme IRSTEA,
  • les services centraux des ministères.

D’autres peuvent, par la voie du détachement, être mis au service :

  • des Ministères chargés de la Santé, de l’Intérieur, de la Coopération, des Affaires Etrangères…,
  • des collectivités locales (départements, communes, syndicats intercommunaux…),
  • d’organismes publics (agences de l’eau, sociétés d’aménagement…),
  • d’organismes internationaux.

Formations initiales, masters, mastères

L’école forme  des ingénieurs sous 3 voies : étudiante pour 60% des effectifs environ, l’apprentissage pour près d’un tiers des effectifs, fonctionnaires pour le compte du ministère en charge de l’environnement pour environ 10% des jeunes.

Le parcours de formation comprend en dernière année des voies d’approfondissement variées, cinq d’entre elles étant assurées en interne (hydraulique urbaine/réseaux/traitement/déchets/hydrosystèmes/exploitation travaux), d’autres liens avec des établissements partenaires, français et internationaux, d’autres encore se déroulant dans des Masters co-accrédités avec l’Université de Strasbourg (5 parcours). L’école encourage les doubles diplômes ingénieur – master, ingénieur – ingénieur et ingénieur – docteur.

Autres formations

1 licence professionnelle (en coaccréditation) :

  • Protection de l’environnement, gestion des eaux urbaines et rurales

6 Masters (en coaccréditation)

  • Master Administration Economique et Sociale – parcours Droit et Gestion des énergies et du développement durable, avec l’Université de Strasbourg.
  • Master Physique appliquée et ingénierie physique – parcours Mécanique numérique en ingénierie (MNI) – Computational engineering, avec l’Université de Strasbourg (enseignement en anglais).
  • Master Sciences de la terre et des planètes, environnement – parcours Ingénierie et géosciences pour l’environnement, avec l’Université de Strasbourg.
  • Géographie, aménagement, environnement et développement, avec l’Université de Strasbourg.
  • Master Géomatique – parcours Observation de la Terre et Géomatique (OTG), avec l’Université de Strasbourg.
  • Master Water-Environment-Oceanography (WEO) – avec l’USTH (Vietnam)

3 MS (Mastères Spécialisés®)

  • Eau potable et assainissement,
  • Gestion, Traitement et Valorisation des Déchets, avec Mines Nancy et ENSG Nancy
  • URBEAUSEP, avec l’EIVP

Formations continues

La direction des formations professionnelles organise, outre les formations diplômantes de Mastères Spécialisés® et les diplômes d’établissement ainsi que la validation des acquis de l’expérience (VAE), des formations destinées aux ingénieurs diplômés de l’école ainsi qu’aux ingénieurs et cadres des services techniques des collectivités territoriales, des autres secteurs public, parapublic et privé et aux ingénieurs des pays étrangers. Elle organise aussi des formations pour les élus.

Actuellement, 50 sessions sont programmées chaque année, représentant environ 600 stagiaires et 250 interventions de spécialistes.

Les stages ont une durée moyenne de 3 jours mais variant de 1 à 5 jours selon les thèmes.

Domaines d’intervention : eau potable, assainissement des agglomérations, analyse des eaux, gestion des déchets, génie civil, droit/réglementation, marchés publics, gestion des services publics, hydraulique, aménagement et modélisation des cours d’eau, aménagement du territoire, outils informatiques. Des formations en hydrau­lique, hydrologie et en logiciels de modélisation pluie – ruissellement sont ouvertres à distance.

Relations internationales

L’ENGEES participe à plusieurs programmes d’échanges d’étudiants permettant d’allouer des aides financières aux mobilités sortantes :

  • ERASMUS+ pour l’Europe,
  • FITEC et -FAGRI pour l’Amérique latine, notamment l’Argentine et le Brésil.

Ainsi, elle a actuellement signé des accords concernant 36 établissements de 14 pays différents. La majorité est, logiquement, européenne, mais le Canada, l’Amérique latine, l’Afrique et le Vietnam sont aussi concernés.

Les élèves peuvent partir lors de leurs stages, en fin de 1e, de 2e ou de 3e année, ou pendant leur dernier semestre académique. L’obligation de mobilité est maintenant de 3 mois au lieu de 4 semaines, mais la moyenne réelle sur les 6 dernières promotions est supérieure à 4 mois.

Recherche

La vingtaine de cadres scientifiques de l’ENGEES opérant sur l’hydraulique, le traitement des eaux, les transferts de polluants, la gestion des services publics, la gouvernance territoriale… sont au sein de 4 unités mixtes de recherche : ICUBE équipe Mecaflu (Université de Strasbourg– CNRS – ENGEES – INSA), le laboratoire d’hydrologie et de géochimie de Strasbourg (Université de Strasbourg – CNRS – ENGEES), le laboratoire gestion territoriale de l’eau et de l’environnement (ENGEES – IRSTEA) et le laboratoire Image, Ville, Environnement (CNRS – Université de Strasbourg).

 

L’ENGEES en quelques chiffres (chiffres 2018)

  • + de 50 ans d’existence
  • 400 étudiants et environ 400 stagiaires de formation continue courte
  • 70 personnel administratif, technique et d’encadrement et 26 enseignants-chercheurs et ingénieurs permanent)
  • Plus de 200 intervenants extérieurs, tous professionnels ou spécialistes de leur matière.
  • 4 unités mixtes de recherche associées
  • 1 laboratoire d’analyses des eaux
  • 1 plateforme technologique en hydraulique
  • 1 centre de documentation avec plus de 8 000 ouvrages, 10 000 documents, 100 périodiques
  • 7000 m² bâtiment principal + 410 m² laboratoires annexes
  • 5 millions € budget annuel consolidé
  • 1 chaire d’entreprise Suez
  • 110 élèves-ingénieurs par promotion
  • 30% pourcentage d’apprentis par promotion
  • 3000 diplômés ingénieurs
  • 48% Pourcentage de filles (promo ingénieurs 2014)
  • 5 Voies d’approfondissement (formation ingénieurs)
  • 14 doubles-diplômes dont 5 à l’international
  • Des accords internationaux dans 14 pays et avec 36 établissements partenaires